Discutons un peu...

By Julie - vendredi, octobre 09, 2015




Ca fait longtemps que je ne vous ai pas updaté ma vie, pas vrai? 
J'ai tellement de choses à vous raconter que je ne sais par où commencer. 

Commençons par écraser d'un coup de talon l'éléphant qui se trouve dans la pièce : Maxime et moi ne sommes plus ensemble. 
Probablement que certains s'en doutaient vu l'absence de photos, d'autres seront peut-être surpris. Quoi qu'il en soit, la rupture fût aussi amicale que la fin d'une longue relation puisse l'être. Nous nous parlons toujours, nous ne sommes pas fâchés, pas de drames ou de déchirements, on laisse ça aux autres. 

Je vais bien. 
Sérieusement et en toute honnêteté. 
J'aime la période de ma vie dans laquelle je me trouve, je sais qu'elle est temporaire et j'ai vraiment hâte de voir ce que la suite me réserve. Mais pour l'instant, j'apprécie pleinement le moment.
C'est à la mode ce genre de cliché zen et ultra-positif, ça fait donc un peu fake (genre un sourire ultra white). 
Laissez moi donc expliquer... 
Après que les inévitables et douloureuses soeurs Tristesse et Colère vous ont rendu visite, il y a la cousine sympa qui se pointe (longtemps après, parfois) : Acceptation
Il y a toujours une phase, après une rupture, de redécouverte de soi. 
On réapprend qui l'on est sans l'autre, ce que l'on aime, ce que l'on veut. 
La vie nous force à revoir et à modifier les plans qu'on avait espéré concrétiser avec quelqu'un et à se fixer de nouveaux buts et objectifs. 
Ce n'est qu'en se concentrant sur l'aboutissement de ceux-ci que la douleur passe, progressivement, pour finalement n'être plus qu'un mauvais souvenir (la rupture, pas la relation).
Et le fait de passer à autre chose, ne signifie jamais que la relation est oubliée, que nos sentiments sont effacés ou que ce que l'on a partagé, n'a jamais existé. 
C'est simplement le cheminement le plus sain et le plus productif. 
Le fait de se complaire dans la peine pour garder un semblant de connexion avec son ex est beaucoup trop courant et complément masochiste. 
Tu peux écouter 'Possibility' de Lykke li en traînant devant ta fenêtre pendant des mois, malheureusement et cruellement, cela ne changera rien. 


Une idée fausse et très courante de nos jours est que le point de rupture est un test dans une relation. On espère que l'autre va revenir s'excuser platement, qu'il aura corriger tous ses défauts, qu'il aura compris qu'il ne peut pas vivre sans nous, qu'il adaptera son comportement, qu'il va devenir à la hauteur de toutes nos attentes et qu'on sera enfin heureux pour toujours.

Cette notion est certes romantique mais aussi dangereuse qu'utopique. Dangereuse car qu'elle nourri un espoir et utopique, car, honnêtement... vous y croyez vous?
Une rupture est bel et bien la fin définitive d'une histoire.
Le comprendre, c'est avancer.


J'ai emménagé chez ma soeur! 
Chez ma soeur, mon beau-frère et leur 3 filles pour être exacte.  
C'est la fête à la maison  :) 

Mon beau-frère nous prépare de bons petits plats, ma soeur, toujours aux petits soins nous fait de super petits-dej (Pain perdu Nutella Bananes!) et même quand tout est chaotique autours d'elle, elle garde le sourire. 
On a fait découvrir à mes nièces tous les films de notre enfance, genre  Hocus Pocus, Mathilda, Casper, Hook, Jumanji, Les Goonies, My Girl, Ghostbusters, E.T, Jurassic Park...
On chante en coeur devant les Disney, on se marre devant Shrek, on a pleuré devant Vice et Versa.

Elles viennent se glisser dans mon lit le matin, elles essayent mes chaussures et mes robes, elles me posent des milliards de questions allant de mes sous-vêtements à la vie sur Mars, elles me supplient des les emmener à Paris, elles glissent des dessins et des petits mots plein de coeurs sous ma porte, elles se souviennent du moindre mot prononcé et remarquent le moindre détails tel qu'un nouveau tapis dans ma chambre ou mon absence de maquillage un certain soir. 

La conversation se passa comme suit : 

J'entre dans la salle à manger où ma soeur, mon beau-frère et les filles sont en train de dîner. Je m'installe à table.  Ma nièce me fixe. 
-"Julie, t'as l'air malade"
-"Je suis peu fatiguée mais ça va ma puce!" **
-"Non sérieux, t'es pas comme d'habitude..." Elle s'approche de moi 
-"Mais ton visage a...CHANGE" 
J'avais une idée très claire de ce qui avait changé. J'avais retiré mes extensions de cils. Et même si je ne me maquille pas à outrance, ces petites choses font néanmoins toute la différence. (et pour ma défense, je rentrais d'un business trip assez fatiguant et j'étais malade, OK?)
Ma soeur vint à la rescousse : 
-"Elle n'a pas changé, elle n'est juste pas maquillée, mon coeur. Elle est...Naturelle" 
-"Ah...Ben je te préférais avant... "  visage mi déçu mi dégoûté.

Alors que j'envisageais de la pincer discrètement sous la table, je me souvins que les enfants, c'était exactement comme les gens saouls ou les leggings, ça ne ment pas. 
Le lendemain, je pris rendez-vous chez l'esthéticienne. 

Maeva (6 ans) m'a fait promettre que quand je meurs, elle pourra avoir mon bureau.
Maely (8 ans)  me demande combien je gagne, combien j'ai sur mon compte en banque et combien je dépense par jour. 
Manon (3 mois) ne demande rien et s'endort tout les jours dans mes bras. 

J'adore chaque seconde passée avec eux! 


Niveau boulot, Je suis comblée.
Des tas de challenges, des voyages, de la nouveauté, de belles rencontres, des projets passionnants dont je pourrai vous parler ici d'ici peu! 
Et les prochains mois s'annoncent encore meilleurs. 


Je me suis mise au Kempo Karaté.
Mes soeurs aussi et mes nièces qui sont respectivement ceinture orange et verte de karaté, ont rejoint le club. 
Le self-défense, une affaire de famille  :)
Je suis ravie!
C'est un poil moins violent que le Krav Maga (que j'adorais!), il y a des katas et le tout est plus protocolaire mais l'assimilation est rapide et les techniques efficaces. 


Je pense que je vais m'arrêter là pour aujourd'hui. 
Merci à tous ceux qui passent ici, qui reviennent, qui commentent, qui m'envoient des messages, etc... 
Je vous dit à très vite pour un post sur le Portugal  :) 



Instagram : @CanSoupLover 
Twitter : @CanSoupLover 
Facebook : @CanSoupLover







  • Share:

You Might Also Like

4 commentaires

  1. pareil, j'aime j'aime j'aime

    RépondreSupprimer
  2. Oh je suis triste d'apprendre ça mais heureuse de voir que tu as l'air bien. Comme d'hab ton article est super bien écrit, plein de sagesse et d'humor. j'adore te lire! plein plein de bonheur pour la suite <3

    RépondreSupprimer
  3. c'est tellement dur les ruptures, je ne sais pas comment tu fais pour avoir foi en ce qui sera mais en tout cas c'est tentant et vaut la peine d essayer.
    plein de bisous et plein de courage

    RépondreSupprimer